Sélectionner une page

Comment réussir une bonne rédaction web

par | Mar 18, 2022 | Rédaction web | 0 commentaires

Vous souhaitez obtenir une place privilégiée dans les SERPs ? Il va falloir travailler sur l’un des trois piliers du référencement naturel, le contenu !  

Du contenu oui, mais surtout du contenu optimisé et de très bonne qualité. 

Eh oui, vous l’aurez compris, pour produire une bonne rédaction web, il ne suffit pas seulement de rédiger sur un sujet en particulier, il faut respecter quelques règles. 

Dans cet article, je vais vous donner mes conseils d’experte pour élaborer les meilleurs contenus possibles pour le web. C’est parti ! 

Élaborer une solide stratégie de contenu

Avant de commencer à entrer dans le vif du sujet, la première étape consiste à établir une solide stratégie de contenu qui guidera vos rédactions et les rendra davantage pertinentes. 

Google en train de se moquer de vous si vous avez cette croyance

Étudier les personas 

Pour mettre en place une stratégie de contenu, le premier point à travailler consiste à définir les différents personas qui représentent la cible.

Les personas représentent les personnes à qui vous allez vous adresser dans les contenus. Les connaître et savoir leurs envies, leurs goûts ainsi que leurs besoins est plus que nécessaire pour réussir votre rédaction web. 

Mots clés  

Les mots clés, les mots clés et encore les mots clés ! Voilà ce que vous allez devoir travailler dans un second temps pour avoir des contenus pertinents.

Ces mots-clés doivent être en rapport avec la thématique abordée

Plusieurs types de mots clés doivent être préparés :

  • Les mots clés principaux ;
  • Les mots clés secondaires ;
  • Les expressions associées

Choisir les bons mots-clés est indispensable pour répondre de la meilleure façon aux internautes tout en optimisant le contenu pour les moteurs de recherche. C’est du 2 en 1. 😉

Pages de cocons sémantiques 

Les cocons sémantiques désignent un ensemble de questions et de termes qui correspondent aux interrogations que les lecteurs se posent. 

Afin de séduire les moteurs de recherche tout en apportant un maximum d’aide aux lecteurs, vous pouvez créer ce qu’on appelle des pages de cocon sémantique

Ces pages traitent des thématiques essentielles appréciées par les personnes intéressées par votre secteur d’activité. Pour rédiger ce genre de pages, vous pouvez compter sur des outils d’optimisation sémantique qui vous seront d’une grande aide, faites-moi confiance.  

Mettre en place un calendrier éditorial 

Toujours dans l’aspect stratégique, je vous conseille vivement de mettre en place un calendrier éditorial. 

Pourquoi un calendrier éditorial me direz-vous, eh bien tout simplement parce que ce genre de calendrier vous permettra en plus d’avoir une organisation solide d’avoir une vue sur les contenus déjà publiés. 

De cette manière vous pourrez définir les dates de publication de vos différents contenus. Et à vous l’organisation béton ! 

D’ailleurs, gardez bien à l’esprit que l’organisation est un des principes fondamentaux de la rédaction web. 

Rédiger un contenu de qualité optimisé 

Une fois tout l’aspect stratégique mis en place, il ne vous reste plus qu’à produire une rédaction de qualité optimisée pour le référencement naturel.

Pour produire des contenus de qualité à la fois pour les lecteurs et pour les robots des moteurs de recherche, il ne suffit pas de rédiger des contenus. Il y a tout un travail beaucoup plus profond en amont. 

Vu comme ça, cette liste va vous paraître interminable et comme je vous comprends… Mais je vous assure, lorsqu’on maîtrise le métier, ces optimisations deviennent un automatisme. Alors accrochez-vous. 

Le meilleur ami des rédacteurs web, le SEO

Utiliser des sources fiables 

Qui dit contenus de qualité dit également des contenus fiables. 

Vous devez donc vous assurer de la fiabilité de vos sources ainsi que de leur véracité.

 Il ne faut pas perdre de vue que les contenus rédigés le sont dans l’optique d’apporter de la valeur ajoutée aux lecteurs en répondant à leurs problématiques. 

Par conséquent, les recherches documentaires doivent être menées scrupuleusement et les sources doivent être analysées. 

Veiller au nombre de mots utilisés

Très important, le nombre de mots que va contenir votre rédaction web. Eh oui, les contenus sur le web doivent respecter un certain nombre de mots minimum pour être jugés par Google comme qualitatifs. 

Ce minimum est fixé à 800 mots et le maximum tourne autour de 1500 mots. 

Je sais, 800 mots ça peut paraître tellement long sur certains sujets mais à la fois si court pour d’autres…

Vous souhaitez obtenir la meilleure place dans les moteurs de recherche ? Alors, rédigez des contenus qui contiennent entre 800 et 1500 mots. 

Insérer des liens internes et externes 

Pour optimiser correctement des contenus ainsi que pour permettre aux lecteurs d’en apprendre plus sur certains sujets, faire des liens est un indispensable

Un contenu web doit regrouper des liens internes c’est-à-dire des liens qui renvoient vers d’autres pages du site internet ainsi que des liens externes qui renvoient vers les pages d’autres sites. 

Aussi simple que ça… 

Hiérarchiser les contenus 

Je ne vous apprends rien, de manière générale la hiérarchisation est très importante dans les contenus. Et elle l’est d’autant plus lorsque vous rédigez pour le web. 

Vous devez penser au fait que vos lecteurs voudront possiblement réaliser une lecture diagonale de vos contenus pour scanner si ce que vous racontez les intéresse ou absolument pas. 😉

Pour permettre une lecture simplifiée pour les lecteurs, les informations doivent être correctement hiérarchisées.

Pour ce faire, vous devez utiliser différents titres ainsi que des sous-titres.

 En plus de faciliter la lecture pour les internautes, la hiérarchisation du contenu est un des 200 critères de classement de Google dans les SERPs. On est encore sur du 2 en 1 ! 

Un contenu bien hiérarchisé dispose de plusieurs parties :

  • Un titre principal (H1) qui doit capter l’attention du lecteur (il en faut uniquement 1 par page) ;
  • Une introduction qui présente brièvement le sujet qui va être abordé dans l’article ; 
  • Plusieurs titres correctement hiérarchisés : H2, H3, H4 (on ne passe pas d’un H2 à un H4, surtout pas ;
  • Une conclusion qui reformule la ligne principale du contenu ;
  • Un call to action qui pousse le lecteur à interagir avec vous.

Même en 2022, je vois tellement de contenus mal hiérarchisés avec plusieurs titres H1 ou des titres H4 qui apparaissent après des titres H2… 

Insérer des illustrations 

Comme c’est toujours plus agréable de lire un contenu illustré que ce soit par des images, des GIF ou encore des vidéos, je vous conseille d’en ajouter à l’intérieur de vos rédactions. 

Veillez cependant à choisir des médias libres de droits en utilisant des banques d’images en ligne gratuites comme :

Je viens dans cet article de vous présenter quelques conseils pour réussir de la meilleure manière vos rédactions web.

Beaucoup de personnes s’attaquent directement à la rédaction sans penser à l’aspect stratégique. Et c’est une mauvaise idée, très peu productive. 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire. 

Ces articles peuvent booster votre activité freelance

16 outils de rédaction web à utiliser

16 outils de rédaction web à utiliser

Le rédacteur web a pour travail de produire du contenu qui sera mis en ligne sur le web. Pour produire des contenus qualitatifs, un rédacteur web ne doit pas seulement avoir une bonne capacité rédactionnelle. Il doit également avoir de solides connaissances en...

Rédacteur web freelance : quels outils de travail utiliser

Rédacteur web freelance : quels outils de travail utiliser

Quand on est rédacteur web seo, on peut compter sur toute sorte d’outils pour produire des contenus au maximum qualitatifs.  Bien que le rédacteur web dispose de compétences rédactionnelles et des connaissances en référencement naturel, ce dernier peut et doit...

0 commentaires

Soumettre un commentaire